Press Releases

  • Home
  • Press Releases
You Are Here:

Présence libanaise au Carnegie Hall avec le « Requiem » de Gabriel Fauré

Posted by Edgard Davidian on L’Orient-Le Jour

Un événement musical de poids vient de ponctuer le paysage culturel libanais outre-Atlantique. Fraîchement rentré de New York, le père Toufic Maatouk, directeur de l’École de musique de l’Université...

View

Toufic Maatouk, un prêtre musicien conciliant foi et créativité

Posted by Edgard Davidian on L’Orient-Le Jour

Cheveux coupés à ras du crâne et barbe de deux jours pour une chemise blanche et un pantalon noir. Regard serein et sourire bienveillant pour une démarche dynamique, voilà le père Toufic Maatouk qui a arrêté...

View

Zad Moultaka à Irtijal, entre Orient et Occident

Posted by Zad Moultaka on L’Agenda culturel

J’ai beaucoup entendu parler du sérieux de Toufic Maatouk avant de le voir à l'œuvre faisant travailler le Chœur des Antonins. C’est quelqu’un de très rigoureux, travailleur, passionné de musique et curieux de nouvelles aventures. Je suis très heureux de cette collaboration et j’espère quelle débouchera sur d’autres aventures riches.”

View

Dvorak Stabat Mater at Al Bustan festival

on The Daily star

Urged on by Toufic Maatouk, the singers created a vast meringue-like edifice of sound. Soloists, choirs and orchestra combined for the spectacular ending of “Stabat Mater,” which expires in a great volley of Amens. Singers vied against one another using every trick in the vocal book – runs, trills and leaps – so that Amens seemed to be hurled from every cranny of St. Joseph’s interior. Reaching a thunderous crescendo, all apocalyptic ardor suddenly melted as choristers sounded a plangent, calming note, soon fading out to allow a serene string section to bring “Stabat Mater” to a hopeful close.”

View

Pages